Appelez
+230 4033300
Actualités
  • #facts
  • #Mauritius
  • #Holiday

Dix faits à propos de l’île Maurice

May 28 2019

L’île Maurice, éblouissant joyau tropical situé non loin de la côte est de l’Afrique, est longue de 65 km et large de 45 km. C’est un havre pour touristes qui attire du monde entier des voyageurs en tout genre. Dans ce paradis tropical né de l’activité volcanique, il y a quelque 8 millions d’années, les voyageurs aventureux comme ceux adorant le soleil peuvent profiter des plages pittoresques, des récifs poissonneux et lagons bleu saphir, d’une part et d’autre part, de la végétation luxuriante, vers l’intérieur des terres. Cette partie de l’île a pour particularités des merveilles naturelles fascinantes, des champs de canne à sucre d’un vert vif et des paysages à couper le souffle.
 

chamarel falls mauritius

 
Ce pays captivant — foyer d’une variété de végétaux et d’animaux rares — est différent de tous ceux que vous pourriez avoir visités jusqu’ici : son histoire incroyable en a fait une destination riche d’un mélange de cultures, d’influences culinaires et de religions, ainsi que d’une population parlant généralement l’anglais, le français et le créole. Dotée de côtes paradisiaques, l’île Maurice se démarque aussi par son architecture historique et ses paysages naturels extraordinaires — c’est vraiment une destination de vacances unique.
 
Si vous n’êtes pas déjà attiré par ce pays qui est, dans une mesure égale, beau et fascinant, voici dix faits intéressants que vous devriez savoir à propos de l’île Maurice :  
 
1. Des marins arabes et malais furent les premiers à la découvrir
 
Comme mentionné brièvement plus haut, l’île Maurice a eu un passé hors du commun, ayant été colonisée par les Hollandais, les Français et les Anglais. Ces vagues successives de colonisation entraînèrent l’introduction sur l’île d’esclaves, principalement en provenance d’Afrique et plus tard, de travailleurs engagés indiens, ainsi que d’immigrants chinois. Résultat : un pays aux influences multiples et à la culture merveilleusement atypique. L’île obtint finalement son indépendance des Britanniques en 1968.
 
Ce que bon nombre de personnes ignorent, cependant, c’est que ce sont des marins arabes et malais qui furent les premiers à découvrir ce petit coin de paradis, à une période aussi éloignée que le Xe siècle. Les Portugais furent ensuite les premiers à explorer l’île, au XVIe siècle. Puis, elle fut colonisée aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.
 
2. Un État constitué de plus d’une île
 
Autre fait peu connu : l’île Maurice, en tant qu’État, comprend, en fait, outre l’île Maurice elle-même, sa voisine Rodrigues, ainsi que des îles éloignées : les écueils des Cargados Carajos (ou Saint-Brandon) et les îles d’Agaléga. Le pays revendique également sa souveraineté sur l’archipel des Chagos, situé à quelque 2 000 km, au nord-est. Une démarche que conteste vivement la Grande-Bretagne.
 
3. Le seul habitat connu du dodo
 
Le dodo, espèce depuis longtemps disparue, était endémique de l’île Maurice. L’île principale est le seul habitat connu de cet oiseau qui était incapable de voler et est encore aujourd’hui considéré comme l’animal emblématique du pays (il est d’ailleurs représenté sur les armoiries nationales).
 

Mauritian Dodo


 
L’on dit que le dodo serait une forme évoluée de pigeons qui auraient atterri sur l’île après s’être égarés. Sa triste disparition aurait été causée par les colons hollandais qui virent probablement l’oiseau pour la première fois en 1598. En plus d’être chassé par les Hollandais, le dodo fut victime des rats provenant des bateaux et d’autres animaux introduits sur l’île par ces premiers colons. La dernière fois que l’on aperçut un dodo vivant remonte à 1660. On raconte, de surcroît, qu’un dodo empaillé qu’il avait vu au musée d’histoire naturelle de l’université d’Oxford servit de source d’inspiration à Lewis Carroll pour l’écriture de son roman Alice au pays des merveilles.
 
4. Le Morne Brabant a joué un rôle important dans l’histoire du pays
 

 

underwater waterfall le morne mauritius


 
L’iconique montagne du Morne Brabant a joué un rôle tant surprenant que majeur dans une partie du passé mouvementé de l’île. Aux XVIIIe et XIXe siècles, ce lieu servit en fait de refuge aux esclaves fugitifs ou marrons qui utilisèrent les grottes de la montagne pour y établir une petite communauté. Les esclaves vécurent ainsi pendant des années jusqu’à l’arrivée de soldats. En réalité, ils venaient les informer de leur libération, mais ceux qui avaient fait de la montagne du Morne leur abri crurent que si les soldats étaient là, c’était pour les ramener aux plantations dont ils s’étaient évadés. En conséquence, plusieurs esclaves se donnèrent la mort en sautant de la montagne : l’idée de retourner vers les terribles situations qu’ils avaient connues leur sembla alors pire que de mettre fin à leurs jours.
 
5. Les travailleurs engagés furent introduits peu avant l’abolition de l’esclavage
 

 

Indentured


 
Les Britanniques abolirent l’esclavage à l’île Maurice en 1835, mais réalisèrent qu’ils avaient encore besoin de personnes pour travailler sur leurs plantations sucrières. Entre 1834 et 1920, ils introduisirent donc, à cet effet, des travailleurs engagés, en provenance de l’Inde pour la plupart. Pendant cette période, près d’un demi-million d’immigrants indiens furent amenés à l’île Maurice.
 
6. Aucune langue officielle
 
Même si l’anglais est considéré comme la langue principale au sein du gouvernement et est utilisé à des fins administratives, une grande partie de la population parle aussi le français. Toutefois, le créole, dialecte s’inspirant du français et parlé par 85,6 % de la population, est encore plus répandu. En dépit du fait que la majorité des Mauriciens parle le créole, il n’y a pas à l’île Maurice de langue officielle.
 
7. Deux sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco
 

Aapravasi


 
Parmi les lieux à visiter absolument quand on séjourne à l’île Maurice figurent les deux sites du pays inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : l’Aapravasi Ghat et le Paysage culturel du Morne. Tous deux rappellent le passé du pays.
 
8. Un paysage religieux varié

 

Mauritian


 
À l’île Maurice, les gens sont libres de pratiquer la religion qu’ils désirent, quelle qu’elle soit. La plus grande partie de la population (48,5 %) est hindoue (c’est le seul pays africain avec une majorité d’hindous), mais il y a aussi beaucoup de catholiques romains (environ 26,3 % de la population) et de musulmans (17,3 %). Un certain nombre d’autres religions sont également représentées dans le pays.
 
9. La densité démographique la plus élevée d’Afrique
 
Petit pays insulaire, l’île Maurice abrite plus de 1,2 million de personnes, ce qui signifie qu’elle a non seulement la densité démographique la plus élevée d’Afrique, mais aussi l’une des plus élevées à l’échelle mondiale. Cette population sensationnelle se constitue en grande partie de personnes d’origine indo-pakistanaise (les deux tiers de la population environ et dont beaucoup sont des descendants de travailleurs engagés). Environ un quart de la population est créole (de descendance mixte, française et africaine). Il y a aussi une petite population de Franco-Mauriciens et de Sino-Mauriciens (de descendance chinoise).
 
10. Une destination balnéaire et de lune de miel fort bien cotée
 

 

Beaches


 
Ce pays des merveilles tropical à la végétation luxuriante — avec plus de 700 espèces de plantes indigènes — se classe souvent parmi les meilleures destinations balnéaires et de lune de miel à l’international. À titre d’exemple, Trou aux Biches a été nommé meilleure destination balnéaire au monde aux World Travel Awards 2011.
 
Il y a beaucoup plus de faits passionnants à propos de l’île Maurice — une destination de vacances mémorable, indubitablement.

Related News Block in Content

Actualités liées